:: retour accueil
:: la pro vita recherche


Laurent LOUCHEUX
Quelques questions...

 1. Comment as-tu connu la Pro Vita ?

En août 1981 en participant au séjour Tour en France dirigé par un certain Jean-Marie LAUNAY : 4 semaines (hé oui, à l’époque les colos duraient généralement 3semaines et là, vu qu’il y avait pas loin de 4000 bornes en bus, Launay avait bâti un séjour de quasi un mois pour qu’on profite bien !)


2. Si tu étais un animal… ?

Je me vois bien en panthère, souple, musclée (je parle bien de LA panthère), mais je pense que je ressemble plus à l’ours Baloo : « il en faut peu pour être heureux », je suis généralement de bonne humeur, je chante facilement (pour peu qu’il n’y ait pas de public) et j’adore le miel ; non, je déconne, je préfère largement le chocolat !


3. Qu’est-ce qui te fait peur ?

Comme tous les parents, je crois : qu’il arrive malheur à l’un de mes fistons (Loïs, Evan et Baptiste), mais si l’on commence à se ronger les sangs dès qu’ils sont hors de notre vue… L’important, dans le domaine de la sécurité routière par exemple, mais qui est valable dans beaucoup d’autres, sinon tous, c’est d’expliquer aux enfants et surtout de leur montrer les bons comportements : traverser aux passages piétons, attendre que le petit bonhomme soit vert, etc.


4. Quel est ton parcours à la ProVita ?

Ado, avec Launay donc, mais aussi avec Eric Danneeels, Jean-Phi Hoël, Philippe Mortelette notamment, en 81 et 82, puis animateur de 83 à 86 avant de diriger pour la première fois en 87 un camp d’ados (14 – 16) dans le Lot avec Franck Negrerie, JP Renard, Thierry Audin, Carole Rousseau, etc.
J’ai encore dirigé un camp dans le Lot en 89, à mon retour du service militaire (OUI, Monsieur, j’ai fait mon service militaire !) , avec Christine et laurent Delattre, JP Blas…, puis un autre en Corse en 91, avant de me positionner quasi tous les an, de 91 à 96 sur des postes d’adjoint, vu que je n’avais pas achevé le BAFD , et aussi qu’avec mon boulot, j’estimais que c’était difficile d’assurer la préparation d’un camp en qualité de directeur. Je suis parti avec Hervé Danneels, Alain Laurent, Alex Rousseau (tiens donc, le gars qui m’a transmis les questions de cette interview).
Bien plus tard, en 2008 et 2009, je suis reparti comme économe, ma p’tite femme, Khet, étant en cuisine, dans le Jura.
Parallèlement, après avoir assuré pendant de nombreuses années l’animation du CDRA, avec Anne Langlet notamment, je suis devenu administrateur dans la première moitié des années 90. Je dois avouer qu’aujourd’hui, avec la distance (j’habite la jolie petite ville méconnue d’Outreau, il m’est difficile de participer aux réunions du CA.


5. Si tu étais un pays… ?

La France est vraiment un très beau pays, mais nous avons aussi la chance de bénéficier d’un modèle social unique au monde. Pour avoir voyagé un peu, je peux vous dire que l’accès aux soins, l’assurance vieillesse, ce sont des biens à préserver.
Sinon, je suis allé à Venise, sûr que je ne serai pas déçu, mais sans plus… J’étais époustouflé : il ya un chef-d’œuvre à chaque coin de canal.


6. Raconte-nous un souvenir marquant de la Pro Vita?

UN souvenir, impossible. Déjà là, je pensais répondre vite fait à tes questions et ça fait une heure que j’écris, et encore je fais vite (hé oui, cher lecteur inconnu, sache que Loulou tient en haute estime l’art de la digression, de la parenthèse et même de la circonvolution). Juste comme ça, je dirais quand même les journées de Pâques 87 (année record je crois avec 12 séjours organisés) avec notamment les sketches et chansons d’ Eric Mortelette, Dominique Foyer, Franzie sans parler du bizutage de Jean Phi Hoël, accompagné –c’est un euphémisme- à la douche par 40 personnes chantant « A la douche, Jean-Phi à la douche » sur l’air d’Alouette, je te plumerai.
Mais tous les séjours que j’ai vécus, je dis bien tous, ont été l’occasion de fous rires, de canulars, de chants, de joie. Pour moi, c’est ça la Pro Vita.

 

7. Ton occupation favorite ?

Lire : des polars (Michael CONNELLY, Georges PELECANOS…), des essais économiques et politiques (je vous conseille les ouvrages de l’économiste D COHEN), Le Nouvel Obs, des romans, France Football, l’Equipe, les prospectus, tout.


8. Ton héros dans la vie réelle ou dans l’imaginaire ?

J’aime beaucoup Zorro, et aussi sa fille en fait ;-))

 


9. Quel est ton mot préféré ?

JOIE


Association PRO VITA - Séjours de Vacances Enfants et Adolescents - Maison des Associations - 84, faubourg de Paris - 59300 VALENCIENNES - T : 03 27 30 21 63
Mentions légales  |  Contact | LA PRO VITA © Tous droits réservés